La culture africaine est l’une des plus riches (pour ne pas dire la plus riche) au niveau mondial, de par sa dimension colorée et de par la diversité des sonorités qu’elle véhicule. Les musiques festives, engagées, colorées et plurielles ainsi que des arts africains de tous types sont invités pour la 5ème édition du festival, les 15, 16 juin prochains, sur le site du Zinnema à Bruxelles en Belgique.

De la majestueuse scène Madina à l’intimiste scène Yembèrè, les musiques africaines jongleront avec les publics curieux et complices. Mais la promotion des musiques festives, urbaines et engagées d’Afrique et la mise en valeur des arts africains contemporains ont besoin d’un soutien professionnel et d’un financement robuste de la part des sponsors, des mécènes et des gouvernements pour vulgariser les cultures africaines sur le continent et dans le reste du monde.

Un tour d’Afrique culturelle.

PANAFRICAN ARTS FESTIVAL (PAF) vous invite à faire un tour du continent Africain en découvrant des voix anciennes et nouvelles, des sonorités différentes et des rythmes lointains et originaux au travers de showcases (foire de la musique), qui permettent aux artistes africains de se produire, peut-être pour la toute première fois, dans des conditions professionnelles et appropriées devant un public mixte et avide de découvertes.

Notre vision de la programmation est étroitement liée à une autre VISION POSITIVE de l’Afrique et ses riches cultures et de la société dans laquelle nous vivons, un monde où les cultures se croisent et se mélangent. Une approche qui lie l’utile à l’agréable pour montrer une Afrique riche de ses cultures, de ses traditions et de sa jeunesse qui représente 77% de sa population

Chaque année, nous choisissons un pays africain phare en collaboration avec le gouvernement du pays concerné par le canal de son ministère de la culture. Et cette année, c’est la Guinée qui est à l’honneur, en raison de la crise qui frappe la scène culturelle de ce pays. Ceci nous permettra de mettre ce beau pays sous le feu des projecteurs, après qu’il ait connu des années de dictature, ou encore le virus Ebola. Ses énormes potentialités culturelles ont besoin d’un soutien professionnel de grande envergure pour leur mise en valeur.

L’Objectif

L’objectif du Panafrican Arts Festival se repose sur deux principaux volets :

  • Les jeunes afro-belges (diaspora) qui sont à la recherche de leurs origines et
  • Les artistes venant des pays africains.

Force-nous est de reconnaitre que cette population est souvent confrontée à la recherche de son origine, sa culture et la connaissance profonde de mode de vie des régions d’où elle vient en Afrique. Ce festival servira à cette couche de la population belge, une occasion de se ressourcer 

et pour la jeunesse d’apprendre sur leurs ancêtres lointains ce qui contribue à leur équilibre socio-culturel. Ce festival créera un lieu de rencontre attirant des amateurs et des professionnels d’ici et d’ailleurs. 

Quant aux artistes belges d’origines africaines, à l’exception de certains, ils n’ont pas souvent l’occasion de jouer dans des lieux pouvant les mettre en valeur. Ce sera l’opportunité pour eux de jouer devant les professionnels susceptibles de les engager ultérieurement.

Le PANAFRICAN ARTS FESTIVAL a donc pour but de promouvoir les cultures africaines dans leur diversité et de donner une autre vision culturelle sur l’Afrique en donnant la possibilité aux artistes africains, de jouer en dehors de leur pays dans des conditions professionnelles devant un public averti.

Le fil conducteur de notre programmation est un juste équilibre entre coups de cœur, découvertes et têtes d’affiche pour des artistes reconnus pour leur authenticité, leur engagement et leurs grandes qualités scéniques et humaines. 

Nous privilégions corrélativement les artistes résidants en Afrique afin de garantir le volet découverte des talents à un public qui ne les connaît pas forcément et qui est en recherche de découvertes et de diversité.

Le PANAFRICAN ARTS FESTIVAL est né en Afrique en 2011 sous le nom Festi’KONKOBA, à l’initiative de l‘artiste Panafricain Guinéen et griot – communicateur traditionnel dans le Mandingue, N’Faly Kouyaté, qui s’engage activement depuis plus de 20 ans dans la promotion de la culture africaine en incitant les jeunes africains à préserver leur patrimoine culturel commun. 

Vu l‘engouement suscité par le festival en Guinée, N’Faly Kouyaté et Sandra Werner, ont créé en 2012 le PANAFRICAN ARTS FESTIVAL à Bruxelles, avec pour objectif de partager le patrimoine culturel africain avec les Européens, en créant un espace de découverte et de rencontres. 

Une initiative à succès – surtout auprès des jeunes -, qui ont redécouvert une partie de leur culture et manifesté un intérêt croissant pour celle-ci.

Depuis sa première édition, des concerts, des conférences, des projections sont restés les pôles d‘attraction du festival. Le PANAFRICAN ARTS FESTIVAL est devenu une rencontre singulière unique en Europe, dont le but principal est la promotion de la paix, la culture africaine et le dialogue entre civilisations. 

PANAFRICAN ARTS FESTIVAL s’adresse aux professionnels (agents, manager, programmateurs, tourneurs, producteurs, etc.) de la musique avec comme objectif donner l’opportunité aux artistes africains d’être découverts, signés ou programmés ultérieurement.

Nous aurons des partenaires médias internationaux, nationaux et communautaires.

Il faut noter que les grands médias africains comme la RTG, Télé Sud, LC2 et Africa 24, seront sollicités aussi car, par expérience, nous savons que beaucoup d‘expatriés ne s‘informent que via les médias locaux.

News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *